dimanche 18 novembre 2012

Accueil

                                                 



Cette page a pour objectif de vous aider à organiser votre voyage en Australie. J'essaie de compiler à la fois mon expérience du pays mais aussi toutes les bonnes idées glanées depuis quelques années sur les forums. C'est pour cela que cette page restera évolutive au fil du temps ...

Sommaire:

1) Notre circuit
2) Les formalités d'entrée sur le sol australien
3) Changer ses euros en dollars australiens
4) La location de véhicule
5) L'assurance santé
6) Assurer un campervan
7) Choix de l'itinéraire
8) Avion
9) Hébergement
10) Bon à savoir afin de ne pas payer plein pot le logement, les activités et les déplacements
11) Matériel emmené ou acheté sur place
12) Où et quand partir selon la saison en Australie ?



1) Le circuit:

Sept semaines d'itinérance, en famille (deux adultes et deux adolescents de 13 et 16 ans à l'époque), essentiellement en camping et quelques nuits d'hôtel en ville:


Sydney, Perth, la Great Central Road, le Red Center, la Stuart Highway jusqu'à Katherine, le Top End et la redescente le long de la côte ouest jusqu'à Perth.



En gros notre itinéraire en voiture sur la carte:


                                  


Notre périple en un clin d'oeil:


--Sydney (3jours)
-Avion jusqu'à Perth, prise en charge du véhicule et direction Est vers le Wave Rock
-Wave Rock-Koolgarlie
- Koolgarlie-Laverton
-Laverton-Uluru via la Great Central Road en 2 jours
-Uluru (2 nuits)
-Monts Olgas (1 jour)
-King's Canyon (1 jour)
-King's Canyon - Rainbow Valley via la Ernest Giles Road
-Rainbow Valley-Alice Spring
-Alice Spring-Trephina Gorge
-Trephina Gorge- Ormiston Gorge
-Ormiston Gorge-Alice Springs
-Alice Springs-Devil's Marbles
-Devil's Marbles- Daly Waters Pub
-Daly Waters Pub-Katherine Gorges
-Katherine Gorges (canoé)
-Katherine Gorges (canoé)
-Katherine Gorges-Umbrawarra Gorge

-Umbrawarra Gorge- Kakadu
-Kakadu-Darwin
-Darwin-Litchfield
-Litchfield-Gregory National Park
-Gregory National Park-Keep River National Park
-Keep River National Park-Lake Argyle
-Lake Argyle-Purnululu
-Purnululu (2 jours)
-Purnululu-Geikie Gorges
-Geikie Gorges-Tunnel Creek-Windjana Gorge-Derby
- Derby-Broome
-Broome-Cape Keraudren
- Cape Keraudren-Karijini National Park
-Karijini National Park (2 jours)
-Karijini National Park-Exmouth
- Exmouth
- Exmouth-Coral Bay
-Coral Bay
- Coral Bay-Shark Bay
-Shark Bay
-Shark Bay- Kalbarri National Park
-Kalbarri National Park-Pinnacles
-Pinnacles-Perth
-Perth
-Retour Sydney par avion et départ vers la France


Le sommaire qui détaille tout ce circuit est consultable en fin de page.


2) Formalités:


Outre le passeport valide, il faut un eVisitor.
Celui-ci est gratuit pour les ressortissants français.
On peut le demander là :

http://www.immi.gov.au/e_visa/evisitor.htm

La plupart des agences de location de voiture demandent aussi un permis de conduire international, celui-ci est délivré gratuitement en préfecture.
Pour l'obtenir, les explications sont là: https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R33870

3) Changer ses euros en dollars australiens:

Nous avons acheté des dollars australiens avant de partir.
Si on les achète dans une banque, les commissions ou frais divers sont souvent élevés.
Sur ces sites : http://www.yes-change.com/  ou  http://www.multi-change.com/  on peut acheter en ligne ses dollars (et d'ailleurs un nombre impressionnant d'autres devises) à un taux ultra compétitif. On peut aller les chercher sur place mais aussi se faire livrer à domicile. 
Il est très utile d'avoir du liquide sur soi car même si la carte de crédit est majoritairement acceptée , il n'est pas rare que les commerçants chargent quelques dollars en plus si on paie avec une carte.
Pour ceux qui habitent Paris ou les environs, voici un site qui permet de comparer les bureaux de change parisiens entre eux et choisir donc le meilleur taux au moment d'acheter:
http://bureau-change.fr/


4) La location de véhicule:


Nous avons volontairement évité de prendre notre véhicule à l'aéroport de Perth car je me suis aperçu qu'il y avait une surcharge de 300 dollars sur notre location si on prenait la voiture à l'aéroport.
Nous avons donc pris notre voiture en ville, coût du taxi : 35 dollars. Par contre au retour, nous avons déposé le véhicule directement à l'aéroport sans surcharge, donc économie de 265 dollars.
Notre voiture était un Nissan X Trail loué pour 45 jours pour un coût de 2350 euros. Soit un peu plus de 50 euros par jour, ce qui n'est pas si mal vu les prix du marché. 
Pour bénéficier de ce prix, j'avais réussi à avoir 20 % de réduction avec un code promotion trouvé sur internet et j'ai réservé longtemps à l'avance (vers le mois de janvier).
A la base il nous fallait un 4x4 car de nombreuses pistes nous attendaient. Britz et Apollo proposaient des modèles très intéressants, notamment des campings cars 4x4 mais pour une famille de 4 personnes comme nous, ce type de modèle loué 45 jours nous revenait à plus de 7000 euros, soit plus de 3 fois le prix que nous avons payé !!!!
Le Nissan remplira sa mission et se débrouillera plutôt bien sur les pistes empruntées.
Sur les 12 400 km parcourus dont 2 000 km sur piste, nous n'avons subi qu'une crevaison.

D'une manière générale, pour la location de voiture, plusieurs possibilités vous sont offertes :

      - Première solution : Réserver directement chez un loueur de voiture comme Avis, Hetz, Europcar, Britz, Apollo ....
C'est la solution que j'ai choisie (mais ce n'est pas forcément la meilleure, il faut comparer).
Sur Internet, en fouinant bien, on arrive à trouver des codes de réduction qui diminuent quelque peu la facture. Ne pas négliger non plus, les sites de cashback  où on peut toucher une commission (cashback) pour chaque achat effectué. Comme sur le site iGraal par exemple (c'est le cas avec Avis, Hertz et Europcar au moins), eBuyClub  ou encore Topcashback (site anglais) qui offrent de belles réductions chez les loueurs. Dans les trois cas, l'inscription est gratuite à vie et se fait en 2 minutes.

Les promotions changeant sans arrêt (c'est la guerre des pourcentages d'un site à l'autre), il est bon de vérifier ces sites régulièrement. Personnellement et comme ça ne m'engage à rien, je me suis inscrit sur les trois et je vais au plus offrant quand je fais un achat...

Si vous louez directement chez Avis, Europcar, Britz ... vérifiez bien qu'une assurance responsabilité civile équivalente à au moins 1 million de $ en cas de pépin soit bien incluse dans leur assurance de base car cette assurance responsabilité civile n'est pas couverte par votre carte de crédit Gold ou Premier (la conduite d'un véhicule à moteur fait partie de leurs exclusions).

Les assurances que proposent ces loueurs font souvent l'objet d'une franchise (c'était le cas pour nous en 2012 avec Europcar). Si on veut une franchise "0", il faut alors payer un supplément. Ce surcoût peut vite devenir astronomique si on loue son véhicule pour plusieurs semaines, ce qui était notre cas (45 jours).
Sur le net, j'avais trouvé cette assurance nettement moins chère que ce que proposent les loueurs et avec même une couverture plus élargie:

http://www.insurance4carhire.com/worldwide-car-hire-excess-insurance
 (testée personnellement à 3 reprises en Australie et aux USA).

Si vous êtes intéressés par cette assurance, je vous conseille de  vous inscrire d'abord gratuitement sur le site anglais 
Topcashback (gratuit aussi bien sûr) qui offre 26,25 % de cashback. Comme l'assurance coûte 50 £ environ, cela vous reviendra donc à moins de 37£ et elle est valable un an.
 Pour encaisser la commission, il vous faudra aussi un compte Paypal (gratuit aussi). 

      - Deuxième solution : Réserver chez un intermédiaire.

On peut aussi réserver son véhicule en passant par des courtiers en ligne qui proposent les mêmes véhicules avec un certain nombre d'assurances déjà comprises.

En voici une liste non exhaustive: Là aussi j'ai mis en même temps des liens vers des sites de cashback car cela serait bête de s'en priver au vu des sommes engagées.

Le plus utilisé probablement et dont les assurances nécessaires sont clairement affichées: www.carigami.fr, en plus l'annulation est gratuite. Donc c'est assez pratique de réserver un véhicule longtemps à l'avance (les prix peuvent être intéressants) par exemple puis de vérifier ensuite régulièrement si on ne trouve pas une meilleure affaire. Si les prix augmentent, on se félicite d'avoir bien anticipé et si les prix baissent, on annule sa réservation et on en prend une autre.
Je n'ai pas utilisé cet intermédiaire lors de notre voyage en Australie mais j'ai eu après l'occasion de le tester à deux reprises aux Etats-Unis, je n'ai eu aucun souci avec eux. Un avantage indéniable quand on ne maîtrise pas complètement la langue de Shakespeare: ils envoient quelques jours avant le départ un feuillet récapitulatif des assurances que vous avez prises à destination de l'agent au comptoir. Cela évite ainsi qu'on vous harcèle un peu au comptoir afin de vous en revendre.
Un autre que j'ai utilisé lors de notre voyage en 2015 aux USA  http://www.autoeurope.fr/ car si on passe par iGraal, on a 5% de cashback
Et puis encore http://www.rentalcars.com/fr/ (4% de cashback avec iGraal et 4,5 % avec eBuyClub)
Et enfin https://www.autoescape.com/   ( 3,6 % de cashback avec eBuyClub )
Attention les pourcentages peuvent varier (à la hausse ou à la baisse) par rapport à ceux que j'annonce au moment où vous vérifierez. 

Donc, pour résumer, pas de solution miracle, il faut juste comparer les deux formules car d'un moment à l'autre de l'année des différences notables peuvent apparaitre au niveau des prix.
Ne pas négliger le fait aussi que pas mal d'annulations via ces intermédiaires se font sans frais. Donc, ça vaut le coup de réserver son véhicule à l'avance et si une baisse arrive, on peut annuler sa réservation et en refaire une autre.

Les intermédiaires ont le mérite de proposer de manière claire leurs forfaits d'assurance (du forfait de base au forfait tout inclus).
 Vous pouvez d'ailleurs vous contenter du forfait minimum et souscrire à la place l' assurance anglaise citée plus haut.

5) L'assurance santé:

Peut être que vous ne le savez pas mais vous êtes sûrement déjà assurés en cas de pépin à l'étranger via votre assurance ... habitation ! En effet si vous avez un contrat à la Maif, la Matmut, la Macif ... vous bénéficiez automatiquement des services d'Inter Mutuelles Assistance. Pour plus de détails voir ici : http://ima.eu/fr/accueil.php 
Bien se renseigner tout de même sur les plafonds de remboursement mais pour le coup, vous n'avez rien à acheter puisque vous êtes déjà couverts.

Si vous êtes titulaires d'une carte de crédit de type Gold ou Premier, vous avez aussi une assurance santé fournie avec mais bien se renseigner quand même sur les franchises et les plafonds garantis par votre carte. Il faut savoir aussi que le remboursement pourra prendre un certain temps dans la mesure où vous devrez d'abord soumettre vos factures à la caisse d'assurance maladie puis ensuite à votre mutuelle.

Dernière solution: souscrire à une assurance de voyage.

N'étant pas possesseurs d'une carte Visa 1er en 2012, nous avions souscrit à une assurance maladie australienne, en plus elle proposait la fameuse responsabilité civile pour la conduite de véhicules à moteur ( non comprise dans les cartes Gold ou Premier) : 1Cover Travel Insurance + une couverture médicale. Pour 49 jours, on avait payé 300 euros environ pour nous 4. 
 Le coût de l'assurance australienne + celui de l'assurance anglaise (pour la voiture) était équivalent à peu près au tiers du coût de l'assurance proposée par le loueur et pourtant nous avions bien plus de garanties (notamment au plan médical).
 
J'ai cité l'assurance australienne au-dessus mais il y a aussi des assurances françaises bien sûr pour ça.
Par exemple celle-là recommandée par le guide du Routard: assurance voyage AVI avec son plafond à 300 000 euros.


6) Assurer un campervan à bon compte :


Le sujet est très abordé dans les forums car les assurances des loueurs sont là aussi très chères. En fouillant sur le net, j'ai trouvé aussi une assurance (encore anglaise) qui couvre les vans pris en Australie. Il s'agit de celle- ci :
https://www.worldwideinsure.com/motorhome-hire-excess-insurance.php
Ayant loué une voiture, je n'ai pas testé cette assurance mais si je fais le parallèle avec les assurances pour la voiture, ça vaut certainement le coup de comparer. J'ai même dégoté un site de cashback qui offre 10% sur le coût total (pas négligeable du tout) : Quidco 


7) Choix de l'itinéraire:



Sydney s'imposait car on y atterrissait et c'était avec Melbourne la destination la moins chère en avion.
Ensuite, on voulait faire le Centre Rouge pour y voir ses endroits mythiques et aussi parce qu'on aime les déserts et les formations rocheuses spectaculaires.
Ensuite le nord nous attirait pour son climat (juillet-août est la saison sèche) mais on a longtemps hésité entre Cairns et Darwin.
En premier lieu on a pensé faire une boucle Sydney, Alice Springs, Darwin puis revenir le long de la côte Est. Et puis de fil en aiguille... en consultant des blogs, en lisant des messages dans les forums et en échangeant avec quelques voyageurs, on s'est reporté sur la côte Ouest qui nous paraissait plus spectaculaire pour des yeux d'Européens.
Les derniers détails qui nous ont convaincus ont été de voir des photos du Karijini, du parc des Bungle Bungle, du Litchfield, des Pinnacles, du Wave rock ... et surtout qu'on pouvait de la plage découvrir "l'autre" grande barrière de corail : le Ningaloo Marine Park (plus accessible et beaucoup moins fréquentée que sa grande soeur de l'Est).
D'où notre itinéraire.
Voici d'ailleurs tous les messages qu'on a échangés afin de préparer notre itinéraire sur le forum "Voyage Forum" et je remercie ici tous les contributeurs à cette discussion qui ont eu le temps et la gentillesse de nous aider (ils se reconnaitront).
http://voyageforum.com/v.f?post=4518357;search_string=australie%20en%207%20semaines%20sans%20prendre%20l'avion
Pour le Red center: j'ai mis quelques itinéraires possibles à la fin de cette page: http://jeveuxcamperenaustralie.blogspot.fr/2012/11/le-red-center.html
Pour le Top End, j'ai mis aussi des itinéraires possibles à la fin de cette page: http://jeveuxcamperenaustralie.blogspot.fr/2012/11/kakadu-national-park.html

8) Avion:


On avait réservé les vols les moins chers, on a eu un service ... plutôt bas de gamme.
Nous avons volé de Paris à Sydney avec la compagnie China Eastern. Puis nous avons eu un vol intérieur AR entre Sydney et Perth sur Jetstar, tout cela pour un budget de 4800 euros.
L'avantage d'avoir voyagé avec China Eastern a été l'escale à Shanghai où on a pu sortir de l'aéroport sans aucune formalité (13 heures d'escale). Par contre il faut vraiment résister à la fatigue et retarder le plus possible l'heure de l'endormissement car c'est pendant le deuxième voyage (Shanghai-Sydney) qu'on aura le temps de dormir.
Il existe plusieurs moteurs de recherche pour les vols d'avion:

http://www.jetcost.com/ 

http://www.skyscanner.fr/


http://www.liligo.fr/


http://www.kayak.fr/



Pour les vols intérieurs on peut utiliser toujours ceux-ci mais aussi Webjet : http://www.webjet.com.au/ 

ou

http://www.flightcentre.com.au/


Souvent, je vérifie les prix sur ces comparateurs puis après, une fois la compagnie aérienne repérée, je vais directement réserver sur le site internet de la compagnie. Ce qui évite les intermédiaires et qui simplifie la situation en cas de problème.
En Australie, quelques compagnies se partagent le marché du low cost sur les vols intérieurs:

http://www.tigerairways.com/

http://www.jetstar.com/au/en/home

http://www.virginaustralia.com

Tiger Airways a, par exemple, des prix très compétitifs pour aller de Sydney vers le Red Center.

Il existe aussi un programme : le "Pass oneworld Visit Australia and New Zealand".
Si vous  rejoignez l'Australie par une compagnie du groupe Oneworld (British Airways, Emirates, Qantas, Cathay Pacific, …) vous pouvez acheter en même temps un ou plusieurs vols intérieurs (qui sont alors effectués avec Qantas). Par contre, ces tarifs n'apparaissent pas sur internet, et il faut réserver directement par téléphone auprès de la compagnie choisie.

On peut viser aussi l'objectif d'avoir un billet gratuit sur le long terme en  souscrivant à une carte de crédit d'une compagnie. aérienne. Par exemple, la carte Air France KLM "Silver" permet de gagner 0,8 mile par euro dépensé avec la carte + 4000 miles de bonus à l'ouverture. On peut l'utiliser là où elle est acceptée (Intermarché, Carrefour, Casino, Leclerc, commerces en ligne etc ...). Elle est gratuite la 1ère année et ... toujours gratuite les autres années à condition de dépenser au moins 8000 euros avec dans l'année (perso, je dépasse ce montant rien qu'en faisant les courses). On bénéficie bien sûr d'autres avantages dont notamment les assurances. Pour les renseignements et les avantages, c'est là : Carte American Express Air France KLM. Il faudra au préalable vous ouvrir un compte Flying Blue (gratuit bien sûr) car le numéro de ce compte vous sera demandé pour l'obtention de la carte Amex.
Air France desservant l'Australie, ça peut être intéressant....mais on peut aussi utiliser ses miles avec n'importe quelle compagnie de la Skyteam. Par exemple il y a China Eastern, China Southern ou encore Korean Air. Voir les 20 compagnies de la Skyteam là: https://www.skyteam.com/fr/about/  
J'ai pris la "Silver" car le côté gratuit m'a séduit. Maintenant, il y a aussi la "Gold" ou même la "Platinum" qui offre des services et assurances encore plus performants mais la cotisation annuelle de ces cartes n'est pas gratuite. Bon, même si on n'arrive pas à avoir un billet gratuit vers l'Australie, on pourra quand même se reporter sur un vol gratuit moyen courrier à un moment donné... 



9) Hébergement:



Nous avons essentiellement campé durant ces 7 semaines, seulement 7 nuits sur 49 ont été passées à l'hôtel.
Je ne m'étendrai pas encore sur les avantages à camper car j'ai déjà sévi dans un précédent blog :

http://jeveuxcamperauxusa.blogspot.fr/

Alors quoi de neuf à ce propos ???
Quelques remarques me viennent à l'esprit mais la liste est loin d'être exhaustive:
Cet été 2012 avait quelque chose de très particulier, c'était l'hiver ... dans l'hémisphère sud bien sûr! Ainsi, les journées étaient donc très courtes ! Début juillet, il faisait déjà nuit vers 17h15 du côté de Perth. Alors il a fallu s'adapter ...on mangeait plus tôt... donc on se couchait plus tôt aussi... et du coup on se réveillait aux aurores ! Un bon bouquin (si possible d'un auteur australien) et une lampe frontale ont été fort utiles!
Au bout d'un moment, on finit par s'adapter mais au début c'est assez perturbant.
La bonne idée des campings australiens, c'est de mettre des cuisines équipées dans la plupart des campings (privés). Ainsi le campeur peut disposer d'un endroit éclairé et de tout l'équipement nécessaire pour conserver ou cuire ses aliments. En plus cet endroit collectif favorise la discussion.
Le fameux icebag que l'on achète quasi quotidiennement aux US pour mettre dans la glacière est à oublier ici, une bouteille d'eau placée dans le congélo du camp fera largement l'affaire.
En Australie, pas mal de campings ne disposent pas d'emplacements numérotés (Ayers Rock, Kings Canyon, Lake Argyle, Devil's marbles ...) ce qui peut être un avantage quand le camping est à moitié vide, car on se retrouve alors avec un emplacement gigantesque. Mais quand il est plein ...
Bon, pour s'asseoir, c'est assez compliqué: à moins de posséder une table et des chaises pliantes (ce qui n'était pas notre cas faute de place dans le coffre de la voiture), il faut se rabattre sur les quelques tables du camp kitchen.
Mais au final, on a presque toujours fini par manger attablés, quitte à la partager avec une autre famille, les Australiens ayant leur propre équipement.
Pour les campings dans les parcs, et bien c'est assez variable: certains sont bien équipés. Ils ont un coin feu, souvent des barbecues à gaz ou des plaques de cuisson gaz, certains ont aussi des douches, parfois des tables aux emplacements, de l'eau potable ou non.
Mais certains sont très primitifs, le seul confort étant des toilettes sèches.
Je détaillerai tous les campings que j'ai fréquentés dans les pages suivantes.
Ne pas oublier certaines aires de repos qui se trouvent le long de la route où les usagers sont autorisés à y passer la nuit. Mais les gens dorment plutôt dans leur caravane ou camping car ou même leur voiture. Nous n'y avons jamais vu de tente.
L'inconvénient de ces aires, c'est qu'elles sont la plupart du temps assez éloignées des parcs.

Pour les hôtels, j'en ai testés tout de même quelques-uns et je les détaille dans les pages suivantes. Nous avons été dans l'ensemble satisfaits. Par contre, prendre un hôtel avec piscine dans le Red Center au mois de juillet ne vous servira à rien car les soirées ou matinées sont très froides et les journées tempérées!
Une bonne alternative à l'hôtel est de dormir chez l'habitant. Je ne l'ai pas expérimenté en Australie mais il doit y avoir de bonnes opportunités.
Un site parmi d'autres : airbnb
J'ai mis un code de parrainage mais si vous ne voulez pas bénéficier d'une réduction, vous pouvez retaper airbnb sur votre moteur de recherche ...

 10) Bon à savoir afin de ne pas payer toujours "plein pot" le logement, les activités et les déplacements: 


Si vous réservez via une centrale de réservation, on peut alors gagner encore quelques dizaines d'euros en vous inscrivant à l'avance sur le site déjà cité plus haut  iGraal (l'inscription est gratuite à vie et est bouclée en 2 minutes donc on n'a franchement rien à perdre) et ensuite, on peut réserver via ce site ses nuitées d'hôtel sur des centrales de réservation comme booking.com, hotels.com ou même expedia. L'avantage est que ce site vous reversera ensuite sous forme de commission (cashback) un pourcentage du montant de la ou des nuitées sur votre compte en banque. 
Pour booking.com par exemple, ils reversent 4 % du montant de la nuitée (parfois même 5%), pour hotels.com c'est jusqu'à 6,50 %. Et cerise sur le gâteau, hotels.com offre même une nuitée gratuite au bout de dix achetées.
Evidemment, ce site n'a pas en catalogue que des nuitées d'hôtels mais aussi de nombreux autres marchands comme des compagnies aériennes, des loueurs de voiture, des prestataires comme Viator, de grandes enseignes comme Zalando, Sephora, Darty, Carrefour ...
On peut même y acheter ses timbres-poste et bénéficier d'un cashback (5,5 % chez Staples).
En bref, on trouve quasiment tous les sites régulièrement utilisés pour nos emplettes sur internet.
Au bout d'un certain nombre d'achats, le cashback devient très vite conséquent et ça marche très bien (j'y suis depuis un an maintenant).
Autre site intéressant de cashback (gratuit aussi bien sûr): eBuyClub qui propose aussi bon nombre d'enseignes sur son catalogue.
Son principal avantage est le cashback littéralement "gonflé" lors du 1er achat: 10 % chez Darty par exemple ou bien encore 15% chez Hotels.com.
Donc, si on a un achat important à faire, ça vaut le coup d'en profiter. Après le 1er achat, les pourcentages sont similaires aux autres sites de cashback avec bien sûr des différences de 1 à 2% par ci par là. Finalement, s'inscrire sur les deux sites permet d'optimiser le cashback en choisissant au plus offrant selon l'enseigne choisie.

Petit calcul rapide : sur un circuit de 3 semaines (20 à 21nuitées), on dépasse vite un budget de 2000 euros pour les nuitées et ce pour une famille de 4 personnes. C'est donc entre 120 et 180 euros (selon le %) de cashback qui vous seront reversés.
A cela, vous rajoutez un éventuel cashback si vous voyagez avec une des compagnies aériennes listées (British airways, Emirates ...) et si vous louez aussi un véhicule (Europcar, Hertz, Avis ...), vous atteindrez vite les 300 euros à la fin de votre séjour.  
 Attention, il ne s'agit pas pour autant de tout réserver les yeux fermés via la même centrale de réservation. Je continue toujours de comparer en allant voir d'abord le site internet de l'hôtel mais il faut bien admettre que c'est souvent la centrale de réservation qui est la moins chère. Avec en plus le cumul du cashback, ce système devient vite largement plus avantageux.
Dernier point: si vous avez réservé votre chambre via une centrale de réservation, n'hésitez pas à envoyer à l'hôtel un mail de confirmation 48h après. Il m'est arrivé une fois de ne pas avoir ma chambre réservée car l'hôtel n'avait tout simplement pas été mis au courant de la réservation via la centrale. 



11) Matériel:

Je détaillerai ici ce qu'on a acheté de particulier dès notre arrivée sur le sol australien :

Il faut dès le début du voyage acheter des bidons d'eau, nous avions 20 litres d'eau plus quelques bouteilles remplies en permanence dans la voiture et ils nous ont énormément servi dans les campings sans eau ou quand l'eau n'était pas potable. En plus, c'est une bonne assurance vie en cas de panne prolongée dans un endroit désert...

Pour la glacière, nous l'avons achetée sur place mais il n'est pas impossible d'en trouver une gratuite dans un hôtel ou un camping dans une ville ayant un aéroport. Elles sont souvent abandonnées dans ces lieux par les touristes étrangers.

Le réchaud: il en faut absolument un si on sort un peu des sentiers battus. Malgré un bon nombre de barbecues à gaz rencontrés, il n'y en a pas partout surtout dans les campings des parcs.
On en a trouvé dans un magasin Big W à moins de 15 AUD. Donc ce n'est vraiment pas cher ...
Pour savoir où trouver un Big W en Australie, vous pouvez utiliser leur moteur de recherche interne qui vous localisera le magasin le plus proche de votre lieu de destination:
https://www.bigw.com.au/bigw/storelocator/store_finder.jsp

Je ne détaillerai pas de manière exhaustive tout ce qu'on a acheté car je pense que c'est très variable d'une famille à l'autre mais ce qui me vient en tête maintenant sont : le répulsif anti-moustiques, le filet anti-moustiques (celui que l'on place sur un chapeau ou une casquette), les soupes déshydratées pour affronter le froid en camping le soir et des oreillers bien épais qui seront jetés à la fin du voyage mais qui ont pour nous un rôle capital dans le sommeil.


Une fois sur place on a acheté un pack chez Telstra avec une carte Sim et des communications, le tout pour 30 dollars. Avec cela on a pu passer pas mal de coups de fil sur place et en France malgré des zones de couverture assez limitées dans le centre et l'ouest.

Par contre contrairement à ce que j'ai pu lire dans certains messages sur les forums, un jerrycan d'essence nous aurait été d'aucune utilité. Malgré l'autonomie relativement limitée de 600 km que nous offrait la voiture, nous avons toujours trouvé des pompes à essence sur notre parcours. Il suffit seulement de refaire le plein dès qu'on en voit une.

Ramené de France et déjà en notre possession bien avant le voyage:


- Electronique/électricité:

-Un téléphone portable désimlocké (pour mettre la fameuse carte Sim)

- Un convertisseur 12V-230V à brancher sur l'allume cigare de la voiture et qui permet de recharger la batterie d'appareil photo, d'alimenter et/ou recharger un ordinateur ou un lecteur DVD ...(voir rubrique "achats divers avant de partir" citée plus loin)

- Une prise multiple française qui permet de recharger plusieurs appareils avec un seul adaptateur.

- Le fameux adaptateur pour prises australiennes (voir rubrique précitée)

-Un mini ordinateur ultra compact (cadeau d'un magazine) Bof ! quelques mails envoyés et quelques sites visités.
La prochaine fois, j'emmènerai un "vrai" ordinateur portable.

-Des Nintendo DS pour faire patienter nos ados sur les longs trajets.

-Un lecteur DVD portable pour la même raison (inutile si vous emmenez un ordinateur portable).

-Couchage:

- Des duvets sleep'in bag de chez Decathlon avec une limite de confort à 11 ° ce qui est parfaitement insuffisant pour le Red Center donc on a acheté en plus des duvets en laine polaire que l'on glisse dedans.
Du coup la limite confort descend à 5 °. Ce qui est déjà beaucoup mieux. Mais avec des températures parfois négatives la nuit, il faut dormir habillé chaudement, bonnet polaire compris.
L'avantage de ces duvets en laine polaire réside dans le fait qu'ils sont amovibles; donc arrivés dans des latitudes plus clémentes, on les a enlevés.

- Une tente familiale 4 places avec un auvent au milieu pour se tenir debout et pour stocker du matériel.
C'est une tente basique achetée un peu plus de 100 euros il y a 2 ans et qui a déjà servi 7 semaines lors de notre voyage aux USA.

-Divers:

- 4 masques et tubas pour le snorkeling dans le Ningaloo Marine Park. Les palmes trop lourdes et encombrantes ont été louées sur place (5 dollars la journée).

- 4 lampes frontales: devenues avec le temps indispensables en camping.

Pour les achats divers achetés spécialement avant de partir, veuillez consulter cette page:
http://jeveuxcamperenaustralie.blogspot.fr/2013/06/achats-divers-avant-de-partir.html

12) Où et quand partir en Australie selon les saisons?

Voici un site qui vous aidera à choisir vos destinations selon la météo du moment:

http://www.quandpartir.com/meteo/australie-idpaysglobal-100.html


Le sommaire est juste en dessous !